Alimentation - prise de poids - obésité :

 

A.     Il faut absolument manger protéiné le matin et le midi aussi bien d’un point de vue calorique (transformation en graisse du pain, Kellogg’s et autres sucres) que d’un point de vue de synthèse des neuromédiateurs ;

-    l’acide aminé la tyrosine présente dans les protéines du matin se transforme en dopamine, neurotransmetteur qui donne le plaisir et l’envie d’entreprendre des choses, la libido, la joie de vivre, le non-repli de soi et qui accentue la motivation. On retrouve très souvent un déficit en dopamine dans le burnout

-    la synthèse de la noradrénaline se fait par le même acide aminé, il est donc très important de manger protéiné au petit déjeuner et à midi. Un manque de noradrénaline peut donner une fatigue-asthénie physique et psychique, mais peut également être le reflet d’un burnout, manque de synthèse des catécholamines surrénaliennes.

-    le tryptophane présent dans les protéines du matin et du midi se transforme (s’il n’est pas détruit par la chaleur : cuisson des aliments) en sérotonine en fin d’après-midi : neurotransmetteur du bien-être (la grande majorité des dépressifs sont déficitaires en sérotonine) une sérotonine basse se manifestera par des troubles du sommeil (difficultés endormissement, réveils précoces avec difficulté a se rendormir),  compulsions glucidiques ou alcooliques, ou autres compulsions (drogues, jeux), irritabilité, anxiété-stress, et cette sérotonine va se transformer en fin de soirée en mélatonine qui enclenche le sommeil, maintient un sommeil de bonne qualité et récupérateur.                                                                                                       

      Le manque de protéines le matin et le midi est probablement la cause principale des dépressions.

 

     Pour que ces neurotransmetteurs soient suffisamment synthétisés, il faut :

-    que les parois cellulaires soient suffisamment souples (oméga 3 et 6 en suffisance).

-    que les récepteurs post synaptiques ne soient pas bloqués par cytokines provenant d’un excès de graisse intra abdominale ou provenant d’une mauvaise flore intestinale : dysbiose (hypothyroïdie et inflammation intestinale liée a alimentation contenant du gluten et des produits laitiers, excès d’alcool)

-    Nécessité également pour transformer les acides aminés : tryptophane - tyrosine en neuro transmetteurs de vit. B6 - B9 - B12, Vitamine C, cuivre, zinc, fer, magnésium… : 100% de la population non complémentée est carencée dans plusieurs de ces vitamines/oligo-éléments (exemples : 100% de carence en vitamine D - minimum 90% en magnésium, etc)

 

B.     Bonnes et mauvaises calories :

-       Les bonnes calories sont les protéines, légumes et fruits (sauf dates, figues, bananes, grappes de raisin etc) qu’on ne peut pas accumuler, pas transformer en graisse.

-       Les mauvaises calories sont le pain, pâtes, riz, féculents qu’on transforme en graisse en quelques heures si pas de métier physique ou activité sportive de 30-45min dans la journée (la marche rapide est suffisante) .

 

C.     Le gras des aliments ne fait pas grossir, mais le sucre provenant du pain, des pâtes, du riz, pommes de terre, couscous, et les sucres rapides comme alcool, soda, sucreries… si pas utilisés immédiatement (dans les qq heures qui suivent) lors d’une activité physique.

 

D.    Pour bruler les aliments, il faut un bruleur : la thyroïde ; la vaste majorité de la population est en hypothyroïdie et n’en a pas conscience (voir thyroïde) et pour disperser les calories des radiateurs = masse musculaire ; si l’on a fait l’un ou l’autre régime hypocalorique, on a perdu cette possibilité de disperser ses calories. AUCUN RÉGIME NE FONCTIONNE à long terme.

 

E.     Régime = 100% d’échec à moyen/long terme (tout le monde connait le « yoyo »). Aucune méthode-régime ne peut faire maigrir

 

La seule façon de perdre définitivement du poids est de manger correctement, d’avoir une activité physique (minimum 5 J /7) et de régler les problèmes hormonaux sous-jacents, guérir la dysbiose intestinale qui atteint 90% de nos patients.

- 90% d’hypothyroïdie dans notre population

- Carences multiples et systématiques hormonales avec l’avancée en âge : ce qui entraine fatigue, prise de poids, cancer, troubles psychiques, mal-être, …

 

Principes importants dans l’alimentation

-    Boire beaucoup d'eau

-    Manger des aliments frais autant que possible" les fruits et les légumes frais sont préférables à ceux en conserve ou aux fruits secs. Par contre, préférez les fruits secs aux corn flakes ou à une tartine au chocolat. Privilégiez la viande fraiche à celle pré-emballée pour une conservation de longue durée.

-    Bien mâcher les aliments. La nourriture avalée rapidement est difficile à digérer.

-    Manger suffisamment de protéines (à chaque repas) : poulet, poisson, viande, oeufs, graines germées.

-    Varier son alimentation : manger chaque jour le même petit déjeuner, même s'il est composé d'aliments sains, peut provoquer des allergies alimentaires et des dysfonctionnements intestinaux.

-    Éviter les sucreries (au moins 5 jours sur 7) telles que bonbons, chocolat, crème glacée, pâtisseries, boissons sucrées, cola, etc. Les sucreries peuvent :

๏   diminuer les taux de l'hormone de croissance, des hormones sexuelles et de bien d'autres hormones encore ;

๏   causer des caries et érosions dentaires ;

๏   favoriser l'obésité ;

๏   provoquer de la fatigue 40 minutes après l'ingestion (même si elles donnent de l'énergie dans l’immédiat) ;

๏   favoriser des problèmes d'études, etc.

-    Modérer ou mieux : stopper  la consommation de céréales (pain, pâtes, pizzas, etc.) pour 2 raisons : présence de gluten qui est devenu toxique pour tout le monde et apport calorique très important ( sauf si vous êtes mince et sportif). La meilleure alternative est de consommer des graines germées. Pour ce faire : laisser germer les grains pendant 12 heures dans un bol d'eau. Les passer ensuite dans un tamis et les rincer à l'eau toutes les 12 heures jusqu'à ce qu'ils soient suffisamment germés.

Quelques idées pour un déjeuner sain : beaucoup d'aliments ont tendance à donner dans un premier temps une énergie éphémère (environ 15 minutes) pour ensuite provoquer une quarantaine de minutes plus tard, de la fatigue et une tension nerveuse excessive qui peut durer des heures, voire éventuellement se prolonger durant 24 heures.

 

Petit déjeuner riche en protéines :

✓  Œuf bouilli (mollet), omelette cuite à température basse (ne pas la brunir = brulée) avec du jambon (sans sucre), du filet de poulet ou des crevettes.

✓  Bacon (non fumé) bouilli sur une couche d'eau.

✓  Jambon sec ou cru (jambon de Parme par ex.), sans nitrates (le salpêtre est du nitrate de sodium), sans sucre (pas de dextrose, sucrose, maltose, glucose ou sucre de canne).

✓  Un avocat mélangé avec des fruits frais.

✓  Du yoghurt nature de soja (sans addition de sucre).

✓  Du pain essénien (pain à grains germés qui se vend dans les magasins diététiques).

✓   

Et Petit déjeuner riche en vitamines :

๏   Fruits frais :

-    les fruits ne peuvent pas être mélangés à d'autres aliments (excepté aux grains germés) 

-    épluchez les fruits s'ils ne sont pas bio 

-    Sous forme de salade de fruits (variez la composition chaque jour)

๏   Grains germés : divers gouts existent en fonction du type de grain et en fonction de la préparation

-    crus de préférence afin de conserver les vitamines ;

-    Bouillis (éventuellement mixés avec des noix préalablement trempées quelques heures dans de l'eau) ou avec des morceaux de fruits frais afin d'en varier le gout.

Que boire ? L'eau est la boisson idéale. A défaut : tisane, thé sans caféine, lait de soja (celui sans sucre, au gout plus fade), lait de noix (d'amandes, etc), lait de riz (sans addition de sucre - du cacao peut être ajouté).

 

Faut-il prendre des compléments alimentaires lors du petit déjeuner ?

Des suppléments d'huile de poisson : les oméga 3 (acides gras) sont excellents pour les fonctions intellectuelles et l’humeur. ainsi que magnesium matin et soir et 5 a 10000 unités de vit D

Un complexe multivitaminé est conseillé (l'alimentation bio n'apporte pas toujours une quantité suffisante en minéraux et vitamines).

 

Quelques propositions de casse-croutes pour 10 h 00 ou 16 h 00 :

-      Un ou plusieurs fruits frais (variez le type de fruits chaque jour).

-      Des fruits séchés : mangues, ananas, pommes, dates bio (les + grandes sont souvent les meilleures, les + petites étant souvent atteintes de moisissures). Pour mieux les digérer, faites-les tremper au préalable dans de l’eau.

-      Des noix (plongées préalablement durant quelques heures dans l'eau) ou des noisettes (plongées préalablement dans de l'eau durant plusieurs jours).

Trop gros ? Trop grosse ?

 

Complications :

➡ cancers du sein-de la prostate

➡ infarctus, attaques cérébrales

➡ problèmes orthopédiques : arthrose genoux, hanches..

➡ diabète, hypertension, hypercholestérolémie et hypertriglycéridémie

➡ ronflements avec apnées du sommeil

 

Ce qui fait GROSSIR, ce sont les hydrates de carbone non utilisés à des fins énergétiques (sport, métier physique) dans les qq heures qui suivent leur ingestion ; c’est à dire le PAIN (qui est une crasse qui a été inventée pour faire grossir) , les pâtes , riz , pommes de terres , couscous et SURTOUT le light : ASPARTAME.

 

Pour MAIGRIR, il faut manger...TRES GRAS, mais du bon gras que l’on appelle omega3 : 3x /sem. poisson gras ou/et huiles oméga 3 : lin colza cameline, quintuor, etc

 

Par définition : tout ce qui est light ou zero est mauvais pour la santé et fait grossir :

• light pour le sucre = aspartame : destruction neurones, cancers du côlon et prise de poids

• pour les graisses : light = on a retiré le bon gras et on n’a laissé que les mauvaises graisses

 

PRINCIPALES causes de prise de poids :

• hydrates de carbonne sans activité physique quotidienne

• hypothyroidie (plus de 90% de la population)

• aspartame

• carence en vitamineD : 100% de ceux qui ne se complémentent pas avec min 6 à 8000 unités/jour ou 50000 unités/semaine

• carence en omega3

• carence en DHEA, cortisol, testostérone, œstrogène, hormone de croissance