Théories du vieillissement

 

- Oxydation des tissus

- Lésions de l’ADN

- Dégénérescence Mitochondriale

- La Glycation des tissus

- L’Inflammation Chronique/l’Auto-immunité

- L’Altération du Système Immunitaire

- L’Altération Neuroendocrine

- Le Déclin des Taux Hormonaux

- Les Modifications Epigénomiques Programmées

- Déficience au niveau de l’Approvisionnement des Cellules Souches

LES TELOMERES

 

Introduction

 

Au début des années 1930, le fait que le bout des chromosomes était différent du reste a été mis en évidence.

Dans les années 70, Hayflick a mis en évidence le raccourcissement des télomères lors de chaque division cellulaire.

Lorsque le raccourcissement est très important, la cellule ne peut plus se diviser et entre en sénescence c'est-à-dire que la cellule elle-même et toute la lignée dont elle dépend meurt.

En 1978, Elisabeth Blakburn et ses collègues ont découvert des séquences répétitives d’ADN composant le bout des chromosomes télomères et le rôle des télomères et l’enzyme télomérase. Ils ont d’ailleurs eu le prix Nobel de médecine en 2009.

Depuis lors, les chercheurs n’ont cessé de trouver les moyens de rallonger les télomères en activant la télomérase.

 

On voit actuellement que toutes ces théories élaborées ces dernières années amènent toutes au même effet concernant le raccourcissement des télomères.

Ce raccourcissement des télomères serait donc la voie commune de toutes ces théories.

 

Télomères et Mitochondries

 

L’atrophie musculaire, la cardiomyopathie, l’altération du métabolisme glucidique et l’altération des fonctions cérébrales sont certainement dues à la perte de fonction mitochondriale par accumulation de produits d’oxydation et diminution des capacités à produire de l’énergie par les mitochondries.

La diminution de l’expression de certaines enzymes mitochondriales sont liées au raccourcissement des télomères et le fait de restaurer leur longueur remet en fonction ces enzymes et la fonction mitochondriale.

 

Que sont et à quoi servent les télomères ?

 

Ce sont des séquences répétitives de bases n’ayant pas de fonction de codage.

La télomérase reverse transcriptase a pour but de maintenir la longueur des télomères.

Les télomères permettent la réplication de l’ADN, ont le rôle de protection et évitent les accidents tels que recombinaison, fusion des brins d’ADN et dégradation.

Le raccourcissement du télomère fait que toutes ses fonctions sont altérées et entraînent la mort cellulaire.

La télomérase est composée d’une transcriptase reverse (TERT), d’un brin de ARN (TR) et d’une protéine dyskerin.

Plusieurs autres protéines sont associées à la télomérase : TRF1, TRF2, RAP1, etc. et les tankyrases ainsi que de nombreuses autres.

 

Corrélation linéaire entre la sensation de bien-être/bonne santé et la longueur des télomères.

 

Ce serait des altérations du sub télomère qui seraient responsables du syndrome autistique.

 

La longueur des télomères est prédictive des problèmes de santé et de mortalité selon plusieurs études.

 

Les télomères les plus courts déterminent la fonction c'est-à-dire que ce n’est pas la moyenne des longueurs des télomères qui est importante mais de détecter les télomères courts dans le matériel génétique.

Il y a une relation inverse nette entre la longueur des télomères et l’incidence des cancers et la mortalité liée à ces cancers.

 

Quels sont les cancers associés à des télomères courts ?

 

On peut avoir jusqu’à 3 x plus de chances d’attraper un cancer si on a un télomère court et on en meurt 11 x plus.

Les cancers sont : pancréas, des os, prostate, vessie, poumon, rein, tête et cou, peau et sein.

 

Quelques études …

 

L’activité des télomérases est de 48% plus faible chez les gens très stressés.

Plus de télomères courts dans les groupes très stressés

 

Télomères et maladies cardiaques

 

Une activité diminuée de la télomérase est associée avec, si risque cardiovasculaire majeur, fumer, un mauvais profil lipidique, de l’hypertension, du diabète, obésité abdominale et un stress psychologique.

Le stress est d’ailleurs associé, selon une étude à 3 marqueurs de vieillissement cellulaire : une activité de télomérases diminuée, un index de stress oxydatif élevé et des télomères courts.

 

Les patients de plus de 60 ans qui ont les télomères les plus courts ont des taux de mortalité nettement plus élevés.

Ex. : 3 x plus de mortalité liée à des problèmes cardiaques, 8 x plus de mortalité pour les problèmes infectieux et un moindre taux de survie quel que soit la cause de leurs problèmes de santé.

 

Il y a une diminution de longueur progressive dans l’anémie aplasique. Les télomères courts sont un facteur de risque pour la fibrose pulmonaire idiopathique.

 

 

Quels sont les facteurs qui influencent la longueur des télomères ?

 

- Genre : les télomères sont plus longs chez les femmes

- L’âge : les enfants ont des télomères plus longs

- L’âge des parents : des parents plus âgés transmettent des télomères plus courts (ex. les clones)

- Style de vie sédentaire : l’exercice tend à préserver la longueur des télomères

- Inflammation chronique : diminue les télomères, ex. l’arthrite rhumatoïde

- Stress oxydatif : les antioxydants semblent maintenir les télomères

- Ménopause et andropause : perte de télomères prédictives avec l’âge et la longueur des télomères semble quelque peu hormono-dépendante

- Télomérase : elle peut être induite

- La résistance à l’insuline, le syndrome métabolique, le diabète de type II sont associés à des télomères courts.

 

Quels sont les nutriments qui peuvent améliorer la longueur des télomères ?

 

1) Extrait d’astragale : le cycloastragenol : TA65

2) Oméga 3 : diminue la vitesse de raccourcissement

3) Antioxydant

4) Vitamine D

5) B9 B12

6) Nicotinamide

7) Complexes vitaminés

8) Racine de Gingembre

9) Alpha-tocophénol : inhibe le raccourcissement et active la télomérase

10) NA Cystéine

11) Levure de riz rouge

12) Ginkgo biloba

 

Quelles sont les substances qui peuvent ralentir le vieillissement des télomères ?

 

- Certains hypertenseurs

- Metformine

- Aspirine

- Traitement hormone substitutif naturel : œstrogènes

- Œstrogènes : à même niveau favorisent le raccourcissement et certains œstrogènes stimulent l’allongement des télomères, raison pour laquelle les femmes vivent plus longtemps ?

- Insuline : effet variable

- Mélatonine : via la stimulation de la télomérase pourrait prévenir la dégénérescence maculaire liée à l’âge. La mélatonine inhibe l’activité de la télomérase dans certaines cellules tumorales

- Cortisol : les hauts niveaux tels qu’on les rencontre dans le stress ont un effet négatif sur la longueur des télomères

- DHEA : favorable à petites doses et défavorable à hautes doses

- Dihydrotestostérone : augmente l’activité

- Testostérone : variable selon les organes

 

Les télomères courts sont associés à certaines pathologies, cancers, maladies cardiovasculaires, démence vasculaire, arthrose, ostéoporose, diabète, obésité et résistance à l’insuline.

 

Comment conserver des télomères plus longs ?

 

- Réduction du stress, arrêt du tabac, pas d’excès alcoolique, dormir suffisamment longtemps.

- Prise d’antioxydants et de multiples vitamines

- Le sport

- Consommer des aliments à indice glycémique bas

- TA 65

- Activateurs des télomérases qui ne sont pas encore approuvés

 

Y a-t-il moyen de tester la longueur des télomères ? Oui

 

Plusieurs laboratoires situés aux Etats-Unis, Canada, Espagne font les tests dont le prix varie de 200 dollars à 700 dollars.

Certains de ces tests mesurent la longueur moyenne des télomères et d’autres la longueur des plus courts télomères ce qui semble être le plus intéressant à réaliser.

 

Autres activateurs des télomérases

 

- Sierra Sciences étudie l’activation des télomérases

- Le peptide Epithalon qui est un extrait naturel d’épiphyse découvert en 2003 et qui est un petit peptide de 4 acides aminés mais qui n’est utilisable que sous forme injectable

- Tricostatine A injectable

- Interleukin 2 injectable

 

Le Resveratrol & TA-65

 

Le Resveratrol est un poly phénol extrait du vin rouge et il active des enzymes appelées sirtuins.

Ces sirtuins sont présentes dans nos cellules mais diminuent avec l’âge.

Elles améliorent la réparation de l’ADN, améliorent la survie cellulaire, améliorent la combustion des graisses et le métabolisme glucidique.

L’activation des sirtuins par le Resveratrol a un effet similaire à l’exercice physique et à la diète ce qui augmente l’énergie, le métabolisme et la concentration.

 

Par ailleurs, le Resveratrol ralentit ou arrête la croissance de certains cancers chez la souris, de plus il supprimerait certains phénomènes inflammatoires qui amènent par ex. à la présence de rides dans le visage.

Théories du vieillissement

 

- Oxydation des tissus

- Lésions de l’ADN

- Dégénérescence Mitochondriale

- La Glycation des tissus

- L’Inflammation Chronique/l’Auto-immunité

- L’Altération du Système Immunitaire

- L’Altération Neuroendocrine

- Le Déclin des Taux Hormonaux

- Les Modifications Epigénomiques Programmées

- Déficience au niveau de l’Approvisionnement des Cellules Souches