Cas clinique 1 - Hypofertilité homme 

                                                                                                                                 H….. L……..

                                                                                                                                 Rue …….58

                                                                                                                                 7…L……..

                                                                                                                                 Chri…….@hotmail.be

 

                                                                                                                                  Bruxelles, le 06.08.2017

Je revois H…… L…… qui est venu la dernière fois en décembre 2015 qui m’avait consulté pour polyurie nocturne, déficience dans tous les neurotransmetteurs, dysbiose intestinale, manque de testostérone, troubles du sommeil, prise de graisse au niveau abdominal, multiples carences : en fer en magnésium en omégas 6 en zinc et en sélénium.

Le patient ayant le désir d’avoir un enfant sous peu, la carence en zinc est une cause majeure de stérilité chez l’homme et chez la femme.

 

Homocystéine élevée : une homocystéine élevée (chez la femme est prouvée comme étant un élément qui ne permet pas la fécondation) et celle-ci est élevée à cause du manque de B9 B12.

 

Allergie à la caséine, commune à tous les laits animaux or on sait que l’inflammation intestinale envoie dans le sang des cytokines qui peuvent bloquer tous les récepteurs cellulaires et les neurotransmetteurs.

 

Déficience en cortisol et en hormone de croissance.

 

Lors de la dernière consultation, les signes de dysbiose avaient disparus.

 

La polyurie nocturne était résolue. Il peut utiliser la Desmopressine à la demande .

 

Les signes d’hypothyroïdie s’étaient amendés.

 

Homocystéine était un peu élevée et si elle l’est toujours il faudra mettre de la Bêtaïne afin de la faire diminuer.

Normalisation  de beaucoup de valeurs de la biologie mais comme le patient a un désir de procréation il ne faut pas que la testo montre trop haut car une testo trop élevée peut entrainer une baisse du nombre des spermatozoïdes.

 

Je le revois ce jour :

 

Il me confirme que sa compagne a une endométriose qui est une cause majeure de stérilité et on doit parfois avoir recours à la fécondation in vitro.

Je ré énonce toutes  les causes d’hypo fertilité : hypothyroïdie avec biologie normale à côté de laquelle passent la majorité des médecins, manque de B9 B12 avec homocystéine élevée, le gluten, le manque de zinc, le manque d’omégas 3…

 

Le patient me dit ce jour avoir un bon sommeil. Ses intestins vont bien sauf lorsqu’il prend des produits laitiers.

 

Avec la Desmopressine sa polyurie est résolue.

 

Irritabilité et compulsions glucidiques beaucoup plus rares qu’avant : sa sérotonine est donc montée.

 

La fatigue psychique et physique semble être sous contrôle. Trouble de l’attention mais cela n’est pas handicapant : prendre éventuellement centrophénoxine, picnogenol, tyrosine, mucunia pruriens

 

Il a encore un peu de gras au niveau du ventre mais moins qu’avant et cela n’est pas dramatique.

 

Stop frilosité.

 

Il gère facilement son poids actuellement.

 

Il a encore de la peau sèche au niveau du bas du corps, la gastro parésie s’est résolue : en gros les signes semblent s’être amendés et la biologie de contrôle met en évidence une T3 libre encore un peu basse et je propose au patient s’augmenter son Euthyral à un par jour et en hiver si nécessaire en prendre un quart voir un demi en plus à midi.

Hématocrite correct à 43.2 : on est monté de deux points par rapport au premier examen réalisé.

Acide folique : parfait.

 

B12 : basse

 

Hyper homocystéinémie.

 

Il a pris un complexe vitamine B mais malheureusement après la quarantaine le facteur intrinsèque de Kassel disparaît et la plupart des gens n’arrivent plus à absorber la B12 et je donne B12IF un par jour sous la langue mais je prescris également un complexe avec betaine vu que son homocystéine reste élevée.

 

Il a fait sa biologie dans un labo qui ne fait pas le magnésium érythrocytaire et donc je suggère qu’il reste au traitement qu’il a actuellement.

 

S’il a des fasciculations musculaires c’est qu’il est sous dosé en magnésium deux le matin et soir.

 

Vitamine D :  limite à 50 : passer  a 12000 ui/j

 

Omégas 3 : un peu trop bas : il est prouvé qu’un manque d’omégas 3 est une cause de stérilité par parois cellulaires trop rigides.

Il est prouvé que le co-enzyme Q10 favorise la fertilité et je propose de prendre du Q10 200 oméga 3 un par jour.

Le patient prend de la carnitine et il ne sait pas laquelle, il verra par lui-même et il peut prendre du ….. qui contient de l’Acetyl carnitine et du co-enzyme Q10.

 

Complexe Vitamine B un par jour.

 

Vitamine A : en cours.

 

Cytokine LBP : en cours.

 

Je lui demande de m’envoyer un mail dans 2 semaines lorsque je serai en consultation l’après-midi en me demandant si j’ai reçu la vitamine A et la cytokine LBP.

 

Le zinc est toujours bas à 79 et il devrait être supérieur à 100 et on sait qu’un zinc bas est une cause majeure d’hypo fertilité. Zinc  deux fois deux par jour.

 

PSA de jeune homme

 

J’attends son CRP.

 

Testo : très basse : ne pas en prendre pour l’instant pour ne pas causer l’hypo fertilité.

Ne pas complémenter pour l’instant.

DHEA : trois fois trop basse.

Reprendre DHEA 50 mg qui n’a aucun effet délétère au niveau de la fertilité.

 

IGF1 est effondré et je n’ai pas le IGFBP3 : impossible de calculer l’hormone de croissance active circulante.

 

La ferritine est normalisée. Le patient est végétarien : on va donc continuer en chronique le fer 1/par jour un jour sur deux afin de compenser le manque de viande rouge.

 

Les signes de manque de cortisol semblent avoir disparu : je propose d’arrêter la Methylprednisolone et de ne plus prendre que la DHEA.

 

Comme tout semble aller bien, je propose de voir le patient dans un an voir deux ans avec une biologie de contrôle. Ne pas arrêter son traitement et je suggère éventuellement à son épouse avant d’utiliser une technique très sophistiquée de fécondation de faire un bilan complet stérilité et je lui donne le document.

 

Pour la prise de sang de contrôle prendre l’Euthyral après la prise de sang ce jour-là et prendre la DHEA le soir au lieu du matin les deux jours d’avant.

 

Dr RESIMONT