Diabète type II - Diabète gras - Résistance à l’insuline

 

Contrairement au diabète type I, le type II a beaucoup d’insuline (insuline = hormone du stockage). La résistance à l’insuline est très répandue et la majorité des personnes qui en sont atteintes l’ignorent parce que leur médecin ne dose que le glucose et ignore l’insuline à jeun et ne demande pas certains tests spécifiques (OMHA - QUICKIE).

 

Le praticien ne détecte pas ce prédiabète « prise de sang normale »

Si insuline élevée à jeun et tests OMHA-QUICKIE perturbés, résistance à l’insuline qui sont les prémices d’un diabète de type II-gras.

Ce diabète type II - résistance à l’insuline, augmente de façon exponentielle et atteint jusque 30% des ados américains, l’Europe est en bonne voie… Un diabète se complique de: thromboses, infarctus, amputations, perte de la vision, insuffisance rénale,de prise de poids (cercle vicieux), etc..

Il faut noter que l’aspartame - acésulfame (produits light - zéro) sont des poissons légaux responsables, en partie des 2 types de diabètes, de cancers, d’obésité, de sclérose en plaques, et autres maladies neuro dégénératives, vertiges, troubles de la mémoire, migraines-céphalées….cfr aspartame

 

Lorsque l’on mange des féculents-hydrates de carbone, ceux-ci se transforment en sucre, l’insuline sécrétée par le pancréas monte et maintient une glycémie (taux de sucre dans le sang) normale moyennant l’entrée du sucre dans les cellules.

 

Lorsque le sucre rentre dans les cellules, s’il n’est pas utilisé immédiatement, il se transforme en graisse (prise de poids, accumulation de graisse dans le ventre, le foie : stéatose hépatique : précirrhose)

L’insuline peut monter et devenir insuffisante si les récepteurs sont « bloqués », et le corps se place en mode « stockage » car l’insuline est élevée. Si le taux de sucre monte : diabète gras type II.

 

Récepteurs bloqués par:

- toxines provenant de

  > soit de la graisse intra abdominale cytokines

  > soit d’une dysbiose avec sécrétion d’autres cytokines

- une carence en oméga 3 : membranes cellulaires rigides qui empêchent les récepteurs de fonctionner

 

Traitement :

Soit traiter par médicaments hypoglycémiants : Ils baissent le taux de sucre sans guérir (comme si un dentiste prescrivait de l’aspirine pour une rage de dent sans traiter la carie) ou viser à guérir un diabète type II-résistance insuline, ce qui demande une collaboration du patient :

-      Régresser dans sa réponse à l’insuline ➜ supprimer sucres lents / rapides car les sucres non utilisés vont se transformer en graisse. Favoriser les aliments à index glycémique bas. cfr aliments a index glycémique bas

-      Activité physique

•   Minimum 40-45min avec transpiration et tachycardie (cela peut être de la marche rapide),

•   Minimum 5x /semaine ➜ va entrainer brulure des graisses après 20 minutes au lieu des 50 minutes habituelles (si activité peu régulière), et ceci pendant 40 heures consécutives à l’effort : l’augmentation du métabolisme de base perdure même sans activité physique (qui dépend du fonctionnement de la thyroïde et de la masse musculaire)

-      Cannelle, carnosine, chrome, sélénium, zinc

-      Ac alpha lipoique 

-      Resveratrol 

-      Magnésium : à optimaliser

-      Vitamine D : à optimaliser

-      Oméga 3 : à optimaliser