Carence en hormone de croissance chez l'adulte 

L’hormone de croissance fait grandir les enfants, et elle est pourtant nécessaire chez l’adulte……sinon, il ne se répare plus, modifie sa composition corporelle en défaveur de la masse sèche (os, muscles), il subit un vieillissement rapide du visage, nécessite plus d’heures de sommeil, etc…

 

On calcule le rapport IGFBP-3/IGF1 : rapport entre le transporteur qui bloque l’hormone de croissance et l’igf1 sécrété par le foie sur stimulation de la sécrétion pulsatile de la GH (Growth Hormone)

 

-    fatigue, baisse de qualité de vie - anxiété, dépression, dramatisation, hyperémotivité, Peu de résistance au manque de sommeil

-    perte de mémoire, troubles du sommeil, besoin de beaucoup d’heures de sommeil

-    perte de masse et de force musculaire, relâchement musculaire

-    problèmes de réparation lors de lésions musculaires, tendineuses, ou autres, une diminution de la réparation des organes, ostéoporose (par perte musculaire et osseuse), cicatrisation lente

-    une accumulation de graisse intra et extra abdominale: libération de toxines avec résistance à l’insuline, syndrome métabolique

-    avoir une faiblesse psychologique vis-à-vis des problèmes de la vie: absence de zen attitude

-    augmentation du cholestérol, des triglycérides, hyperhomocystéinémie

-    artériosclérose, infarctus, attaques cérébrales augmentée

-    réduction de la durée de vie 

-    Perte d’appétit par la viande

-    Traits ridés, poches sous les yeux (relâchement palpépral), bajoues (joues pendouillante), relâchement sous-mentonier

-    Rétraction des gencives, Relâchement abdominal,

-    Perte d’efficacité des autres hormones: le manque de transformation de T4 en T3, peut aggraver l’insuffisance surrénalienne (aldostérone, DHEA, cortisol, diminution de l’entrée de la testostérone dans les cellules).

Le taux d’hormone de croissance active circulante sera amélioré par la vitamine D, la DHEA, les œstrogènes, la testostérone et l’alimentation protéinée, le potassium, le zinc, vit B3, glutamine (2 g/jour), ornithine, arginine (2 à 7 g/jour), Citrulline, glycine, HMB.

Si insuffisant ET SIGNES CLINIQUES, indication de complémentation si l’optimalisation du zinc, vit D, DHEA, OESTROGENES etc. ne suffit pas.

Le miracle de la récupération des enfants a une explication : leur taux d'hormone de croissance. 

L'hormone qui régénère les cellules

L'hormone de croissance est l'hormone qui stimule la croissance et la reproduction cellulaire. 

C'est elle qui permet aux enfants de grandir, mais elle continue à jouer un rôle décisif à l'âge adulte : plus vous avez d'hormone de croissance, mieux vos tissus se régénèrent. 

Vos muscles conservent leur force, vos os restent solides, votre cœur reste jeune, vos cheveux poussent, vous cicatrisez rapidement. 

- Parce que les enfants sécrètent naturellement beaucoup d'hormone de croissance, il suffit d'une bonne nuit de sommeil à un enfant en bonne santé pour effacer toutes les fatigues de la veille. Elle leur donne leur étonnant pouvoir de cicatrisation et de récupération.

 

Un taux en chute libre

Si, avec l'âge, vous avez plus de mal à vous remettre de vos fatigues, ce n'est pas étonnant : chaque dizaine d'année, votre taux d'hormone de croissance baisse de 14 %. Ainsi, au lieu de secréter 500 microgrammes par jour d'hormone de croissance à vingt ans, vous n'en sécrétez plus que 200 microgrammes à 40 ans et 25 microgrammes à 80 ans. 

Cela peut expliquer un nombre extraordinaire de changements qui apparaissent avec le vieillissement. 

 

Comment maintenir votre taux d'hormones de croissance

L'hormone de croissance est sécrétée pendant le sommeil, au début de la nuit. Dès que vous faites une mauvaise nuit, votre taux d'hormone de croissance chute, ce qui vous donne l'impression de vieillir trop vite. Mais cette baisse s'accélère si vous faites plusieurs mauvaises nuits de suite. Vous trouvez régulièrement dans cette lettre des informations utiles sur le sommeil et nous avons aussi fait un dossier de Santé & Nutrition très complet. Je ne peux que vous encourager vivement à vous les procurer très vite. 

L'exercice physique augmente votre taux d'hormone de croissance, parce que vos muscles libèrent de l'acide lactique quand ils travaillent. Le meilleur moyen toutefois est d'alterner les exercices intenses avec de courtes périodes de repos. 

Mais votre taux naturel d'hormone de croissance sera plus élevé encore si vous mangez des sécrétagogues deux heures avant le sport. Ce sont des aliments, principalement des acides aminés, qui déclenchent la sécrétion de cette hormone. 

Une étude de 1999 a montré que l'association suivante s'était révélée particulièrement efficace pour de jeunes athlètes : 

chlorhydrate de L-arginine. En prendre 100 mg par kilo de poids corporel (donc par exemple 6 grammes si vous pesez 60 kg) ; ou mieux : Citrulline

chlorhydrate de L-ornithine (80 mg par kilo); ; ou mieux : Citrulline, des acides aminés branchés à raison de 140 mg/kg, dont 50 % de L-leucine, 25 % de L-isoleucine et 25 % de L-valine. (1) 

 

Ces noms barbares peuvent paraître effrayants mais il s'agit tout simplement des acides aminés qui constituent les protéines que vous consommez quand vous mangez des légumineuses, de la viande ou du poisson. 

Ils sont également vendus dans le commerce sous forme de compléments alimentaires, pour les personnes qui cherchent un dosage, et donc des effets, précis. Mais il s'agit dans tous les cas de produits alimentaires parfaitement naturels qui ne comportent pas de danger pour la santé.

Une carence en :

VITAMINE D (100% des personnes non complémentées en Europe du Nord), en ZINC (60% de la population), en POTASSIUM, en DHEA (quasi 100% des plus de 40 ans), TESTOSTERONE (idem), OESTROGENE (100% des femmes de plus de 40 ans), des PROTEINES A CHAQUE REPAS ENTRAINENT UNE HAUSSE SIGNIFICATIVE DES TAUX D'HORMONES DE CROISSANCE EGALEMENT.